Mois : janvier 2019 (Page 1 sur 4)

Vendredi 8 Février – 21H30 « FUCK », Cécile Jarsaillon, Farce pantomime moderne

Fuck est une farce. 
Une mise à mort comique, satirique et interactive.
A travers un stand de jeu de massacre dans une pure tradition foraine flirtant avec l'art brut, Cécile Jarsaillon interprète un vrai pierrot, mime, sans parole.
Écartelé entre le punk et le réalisme, elle met en miroir les joueurs (le public) et 14 figurines modelées par elle même.
C'est un spectacle politique et irrévérencieux parce-qu'il traite de la méchanceté.

Le jeu de massacre représente 14 caricatures de boucs émissaires de notre société.
Ceux qui exhiberaient une différence perceptible et évidente, ceux qu’en toute impunité, 
on désirerait faire disparaître violemment, mais aussi nos propres méchants...
Qui nous gène?
Qui gène t’on?
D’où vient la méchanceté?
Il s'agit là d'une réaction face à la violence de la société en 2018 à toute échelle, du principe du bouc émissaire où pour tenir ensemble, on prend pour cible un certain type d’individu.
C’est aussi un élan de tendresse, d’hommage aux gentils, aux gens libres.

Ils ont dit :

"Fuck est un spectacle rare, singulier, qui fait du bien. Le spectateur est invité dans un univers fantasque et original, drôle et politique, qui ne donne pas de leçon mais questionne. Une ode à la liberté" J.B Nison

"Fuck c'est du brut, L'ami Pierrot qui tient son stand de tir à la foire aux asphyxies, qui chamboule tout, qui renverse les valeurs et qui nous montre sa lune. Fuck c'est drôle et ça soulage de la méchanceté et de la bêtise". J.M Royon

"Un spectacle renversant qui fait entendre des voix touchantes et qui dessine des figures emblématiques de notre société. Fameux jeu de lune!" C Robin

 

Samedi 9 Février dès 19H00 SOIREE JEUX


L’association « Le Couserans du Jeu » mettra à disposition des dizaines de jeux de société à tester ou à redécouvrir : des grands, des petits, des jeux récents… de deux à 999 joueurs.

Au Noste Courtiu, les soirées jeux de société promettent des moments conviviaux et amusants. L’opportunité de découvrir des dizaines de jeux de société contemporains et dans tous les styles : du jeu d’ambiance au grand jeu de stratégie.

Des animatrices et animateurs sympathiques et bénévoles se tiendront à votre disposition pour choisir et vous expliquer les règles, les débutantEs sont donc les bienvenuEs

Vous avez un jeu à proposer, n’hésitez pas à l’amener pour le faire découvrir. Parlez-en autour de vous !

-Vendredi 15 Février – 21H30- «Mieux vaut boire ici qu’en face», La Môme Cricri et sa Colette, Théâtre

C’est une tranche de deux vies de comptoir.

En cette magnifique journée, la môme cricri, tenancière de bistrot, se doit d’honorer dignement le décès brutal de son cher époux.

Entre embarras et bon débarras, elle noie en chansons et en liquides son chagrin de veuve joyeuse. Dans son périple éthylique elle est accompagnée de sa fidèle Colette, serveuse à vie et vieille fille à mort. Les deux complices nettoient le monde des hommes et ravalent celui des femmes avec rimmel qui coule et rasades de fiel en manteau de fou rires.

« Mieux vaut boire ici qu’en face » est un spectacle vivant; rapport direct au public et musical (répertoire de chansons toxiques) qui utilise le bar comme un cadre nécessaire à la représentation. C’est un duo clownesque et féminin s’inspirant de la gouaille populaire d’Arletty à Frehel et de la poésie argotique de Boudard à Audiard. La progression éthylique de la môme Cricri et sa Colette définit la progression dramatique du spectacle…

De tournées générales en refrains particuliers, 45 minutes d’une tranche d’eau de vie musicale !

J’ai du mal à croire que vous n’ayez les moyens de vous la payer! « Que c’est laid une femme qui boit! » et bien vous en aurez deux pour le prix d’une…les temps sont durs, il faut bien qu’on rie, il faut bien qu’on pleure, il faut bien qu’on vive, il faut bien qu’on meurt! à très vite et bien à vous. La Môme !

-Vendredi 22 Février -21H30- Kec, Concert Local

KEC

Après 20 ans de spectacles musicaux, les Kag décident de faire un concert pur, un pur concert quoi !

Et c’est un trio!!!

Leur genre musical ?

Et si Georges Brassens avait joué de la guitare électrique ? Et si Mireille Mathieu avait chanté du punk ? Nina Hagen avait joué de la flûte à bec ? ACDC de la harpe ? Et si Bob Marley avait fait fumer Stone et Charden ?Et si Ray Charles avait été blanc?Et Dalida noire ? Et si ma tante en avait ?

Ce qui est sur, c’est que cette présentation est écrite avant même le répertoire de cette soirée.

Ce qui est certain, c’est qu’elles continuent à se baser sur l’énergie débordante qui les caractérisent pour transcender vos sens, bousculer vos oreilles, titiller vos hanches, écraser vos pieds, bref, envoyer du bois et mettre le feu ! 

-Vendredi 1er Mars -21H30- « DéDé », La Baston Compagnie, Récit musical goudronné

Ca s’passe dans une ville. Une grande ville.

Une ville qu’est faite de détroits, de dédales, de tant d’endroits où il est si facile de s’perdre.

Une grande ville, qui pue, qu’est surplombé par un toit gris, qui s’mélange tranquillement à l’orangé du crépuscule, assombrissant doucement les ruelles les plus étroites.

Dédé, lui, c’est son heure.

Hérisson noirci par les hydrocarbures, il est là, à tourner, dans son corps et sa tête, à attendre que le temps passe comme passent les voitures sous son nez, seul su’l bitume, t’y frottes pas tu risquerais d’y perdre des plumes.

Et là, au coin de la rue, débarque un môme…

Blafard, blanc comme le rejeton d’un cachet d’aspirine, le vl’a qui s’avance vers Dédé. Le v’la même qui s’plante à son coté et qui le r’garde, intense, et qui dit rien !

L’avait pas prévu ça Dédé, l’avait pas prévu… L’avait aut’ chose à faire !

Création 2017 : Texte d’Elouan HARDY, Musique d’Agathe PITARCH, Regards extérieurs : Pierre DEAUX & Lorraine BROCHET

Durée 50 min +8ans

Page 1 sur 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén