Aïe ! Vous allez pleurer ! Vous allez rire !

Et parfois, les deux à la fois ! C’est beau, sensuel, et puis paf ! Ça devient du grand n’importe quoi ! Et puis on redescend, doux et tendre. Une chanson drôle, une chanson triste, on remonte, on re-redescend : c’est un manège !
Un yo-yo ! Ça pique et ça caresse. Et puis tout s’emmêle ! Ah ! L’infernale et belle machine… la vie.

Vous avez dit spectacle vivant ?
Jamais deux soirs pareils ! Fou, punk et romantique ? Textes ciselés,
guitare électrique, instants fragiles…

et la presse bien sûr !

Ce qu’en dit la presse :

« Il a la naïveté provocante des doux cinglés qui posent des questions aussi farfelues  qu’essentielles »
André Manoukian, France Inter

« Les codes du spectacle volent en éclats. Une inclassable bouffée d’air frais » Marie-Catherine Mardi, Télarama

« Un même esprit caustique, une virtuosité d’écriture »
Hélène Hazera, France Culture