Si la ville rose a permis leur rencontre, depuis trente cinq ans, au-delà de l’amitié, c’est la liberté qui réunit Bernardo Sandoval et Serge Lopez.
Soif des origines, quête de la racine des racines, impérieuse et vitale nécessité. Par l’Afrique ou l’Andalousie, par les Andes ou le Brésil, par le rythme et par le rêve, ils ont parcouru ce chemin intérieur qui s’éloigne du flamenco pour mieux y revenir et
transcender sa vie d’énergie, d’émotions. Et nous offrir à deux voix et à deux guitares, leur joyau de sincérité.